MIRACLE DE LA CHAIR

Se pratique généralement avec un jambon ibérique (les novices musulmans ont eu recours sans grand succès au boucané). Quand on en taille une fine tranche, le visage de Che Guevarra apparaît, que d'aucuns confondent avec celui du Christ. Selon le type de glands dont s'est nourri le pourceau, la face d'Hitler peut aussi s'y dévoiler ou, plus rarement, celle de Ben Laden. Celle d'Ariel Sharon s'y résiste toujours, malgré les plus grands efforts ; on la juge quasiment impraticable. En raison de l'odeur alléchante de ce jambon et de son coût élevé, la question que suscite ce miracle est la suivante : quelle destination donner à ces tranches ? Les gardera-t-on dévotement comme de saintes reliques ou, et, dans ce cas le rituel revêt un aspect eucharistique, les avalera-t-on subito presto ? Munkki Piotr, interrogé à ce sujet, répondit : "Je comprends la question, mais où est le problème ?

Extrait de Miracles et Cie, Joan Fontcuberta, Acte Sud, p 120, 2005

Observez bien le centre de la tranche de jambon. S'agit-il d'un faux ?